« Anita Blake, tome 12 : Rêves d’Incube », Laurell K. Hamilton

couv19081767Ma vie sentimentale n’a jamais été si compliquée. Avec Jean-Claude tout va bien, mais il me faut aussi jongler avec mon ex loup-garou et mon autre amant métamorphe ! Tous ces partenaires éveillent en moi une faim primitive que j’ai bien du mal à canaliser. Et voilà que Nathaniel jette de l’huile sur le feu. Je me suis pourtant toujours refusée à lui…
Et comme si ma vie personnelle n’était pas déjà assez tordue, une sale affaire me tombe dessus au boulot. Un vampire tueur en série oeuvre à Saint-Louis et s’en prend à des stripteaseuses. Le coupable n’est pas quelqu’un du coin, j’en suis sûre. Mais voilà qu’on m’accuse de ne pas être objective sous prétexte que je sors avec Jean-Claude. On pourrait me laisser me reposer ?

__

Plus de mille pages pour ce livre, je dois avouer que ça fait un moment que je n’ai pas lu un livre d’une tel épaisseur, et je me demande même si j’ai déjà lu un livre de cet épaisseur. Dieu merci, la lecture a été agréable et pas trop compliquée, ce qui fait que je l’ai lu d’une traite.

Mais Anita Blake reste Anita Blake, donc on a des scènes de sexe à profusion. J’ai lu pas mal d’avis très négatif sur cette overdose de sexe, chose que je ne trouve un peu étonnant (même si je n’ai pas besoin de savoir qu’Anita adore faire la gorge profonde), mais qui met l’intrigue (s’il y en a une) en arrière-plan, ce qui fait que c’est assez simple, je ne me souviens pas vraiment de l’histoire. Soit l’intrigue était inintéressante, soit je pense qu’il est temps pour moi de faire une petite pause dans mon marathon Anita Blake car absolument tout se mélange dans ma tête 😮

Cependant ce que je retiens, c’est l’évolution absolument merveilleuse de Nathaniel, qui est mon personnage préféré. C’est adorable de voir comment celui-ci montre un peu de sa personnalité, bien que ceci soit grandement aidé par le triumvirat, puisque chacun prends un peu de la personnalité de l’autre. Dans notre cas, Anita commence à apprécier la douleur dans le cadre du sexe (Oui, dans ce tome tout est vraiment dédié au sexe!), et Nathaniel devient plus dominant, plus exigeant en termes de relation.

Ce tome nous permet aussi de voir qu’Anita doit vraiment faire attention à ses relations, car bien qu’elle doive être super-méga-bonnasse, cela ne suffit pas, elle doit aussi accepter de se livrer un peu elle-même, car visiblement considérer ses amants comme uniquement comme un mal nécessaire pour nourrir l’ardeur n’est pas très flatteur pour ses partenaires.

Pour résumer, un tome qui je trouve vire beaucoup vers le sexe (SM, zoophilie si on peut le dire, et triolisme), qui certes rebutera énormément de lecteurs, mais qui ne me choque pas car je pense qu’à partir du moment où un lit un livre de Bit-Lit pour adulte, ce genre de scène est un peu inévitable. Si vous ne souhaitez pas vous farcir 700 pages de sexe, je pense que ce tome est largement dispensable pour suivre la saga.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s