« Anita Blake, Tome 23 : Jason », Laurell K. Hamilton

anita-blake,-tome-23---jason-785884Il faut parfois se résoudre à essayer d’expliquer l’inexplicable, surtout lorsque l’amour de votre vie veut absolument comprendre… sous peine de vous quitter à jamais. Jason Schuyler est un de mes meilleurs amis et un de mes loups-garous favoris. Et J.J. est sa raison de vivre, son amour d’enfance, qui danse aujourd’hui dans une des plus fameuses troupes de New York. Elle est heureuse, magnifique et folle de lui. Et puisqu’aucun d’entre nous ne veut d’une relation exclusive, qu’est-ce qui pourrait bien compliquer notre relation ?

Pour être tout à fait honnête, en lisant ce résumé, je m’étais faite une idée totalement fausse de l’intrigue. Je pensais que les problèmes sentimentaux allaient concerner Anita, mais en réalité, ils aillent concerner Jason. Enfin… problèmes sentimentaux est un bien grand mot.

Ce tome est une nouvelle, rien de bien palpitant dans le sens ou il n’y a pas réellement d’avancée dans la vie d’Anita, un tome donc très dispensable, si vous en avez ras le cul de lire des scènes de sexe, puisqu’il n’y a que ça dans ce tome, je vous conseille de le zapper.

Je ne vais pas parler de l’intrigue en lui même, mais d’avantage de l’auteur. On sait que l’auteur a quelques points en commun avec Anita. Tout d’abord, elle est aussi « petite » qu’Anita en terme de taille, et aussi bien pourvue d’un point de vue poitrine. On s’est donc tapé les 15 premiers tomes (voir plus) comme une sorte de justification de ces deux attributs, dans le sens ou ce n’est pas parce que Anita est petite en taille qu’elle doit se faire marcher sur les pieds. Ensuite, avoir une grosse poitrine c’est vraiment chiant, on galère à trouver des fringues. Soit. Laurell, t’as vie est vraiment compliquée (je pense qu’elle doit l’être, vu comment elle fait une fixette dessus dans sa saga). Après quelques recherches, j’ai appris que Laurell etait aussi polyamoureuse, et qu’elle pratiquait aussi le BDSM. Elle n’a pas autant de monde dans sa vie (Laurell se limite à 4, et elle trouve que c’est déjà bien compliquée), mais depuis l’ardeur je sens qu’elle se sert de son roman comme une justification également. Je trouve cela dommage qu’elle radote autant, car ça commence à faire beaucoup 😦 mais à ce qu’il parait le tome suivant (que j’attendrais en version poche), aura une vrai intrigue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s