« Queen Betsy, Tome 10 : Vampire et Dépitée », MaryJanice Davidson

81Ro7CEJNfLUne morgue ! Je me suis réveillée, toute nue, sur une table d’autopsie dans une morgue de Chicago ! Mais me retrouver emballée comme un steak avec une étiquette au gros orteil est bien le cadet de mes soucis. Car mon véritable problème est la créature qui m’a suivie depuis l’enfer pour mettre fin à mon règne. Et le pire, c’est que je ne suis pas la seule dont le destin risque d’être bouleversé ! Je dois agir très vite sinon ce sera vraiment l’enfer…

Lecture terminée, rien à signaler. Je veux dire par là, que bien que la lecture ait été divertissante, le fait que la qualité des tomes soit si inégale peut paraître frustrant. Ce tome, bien que sympa, a été un tome de meublage. Du moins c’est l’impression que j’ai eue.

Betsy, revenue de ses péripéties spatio-temporelles vit dans une réalité alternative, mais bien que la réalité est altérée, une chose ne change pas : les emmerdes avec sa sœur, l’antéchrist.

Le début du tome s’emploie à nous raconter comment Besty se réveille dans une morgue (encore une fois), comme elle s’est disputée avec sa sœur (encore une fois), et comment la vie s’acharne sur elle (encore une fois). La série, se prolongeant, perd donc de sa qualité scénaristique puisque beaucoup de scène semble être du déjà vu, mais ce qui est encore plus fort est la façon dont l’auteure arrive à combler le vide par du vide. C’est assez décevant, puisque je n’ai déjà quasi aucun souvenir de ce qui s’est passé dans ce tome. Si je raisonne façon Betsy, si je ne m’en rappelle pas, c’est que finalement c’est nul… non ?

Publicités

« Queen Betsy, Tome 9 : Vampire et Déboussolée », MaryJanice Davidson

queen-betsy,-tome-9---vampire-et-deboussolee-3948002Je n’aurais jamais pensé que vivre en centre-ville serait aussi galère. C’est encore la faute de Satan, cette garce ! Elle m’a promis que je découvrirais les mystères du Livre des Morts sans devenir folle. Sauf qu’il y a une condition… Ma demi- sœur, Laura, et moi devons d’abord nous rendre en enfer afin de lui rendre visite et de faire par la même occasion un petit voyage dans le temps. Ça pourrait être sympa si nous ne risquions pas de chambouler le cours de l’histoire.

Je vous épargne l’article sur le tome 8 qui m’a paru un peu décevant, puisque bien qu’amusant, je n’ai pas trouvé qu’il ait fait avancé le schmilblick, contrairement à ce tome. J’ai le droit de dire que je suis choqué ? Complément déboussolé ? Je viens de finir ce tome et je ne sais que penser, à par : WOW !

Laura, l’antéchrist et accessoirement sœur de la reine des vampires vient de découvrir un nouveau pouvoir : celui de voyager dans le temps. Betsy et Laura vont donc aller dans le passé, dans le futur, etc. créant de multiple paradoxe temporel. Mais ce qui m’a choqué le plus, c’est lorsqu’en allant dans le futur, on voit un monde loin du « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Mais surtout, nous voyons l’origine du livre des Morts, et du pourquoi malgré de multiples tentatives de destructions, le livre des morts revient toujours chez Betsy.

J’ai beau avoir lu pas mal de livre bit-lit, je trouve l’intrigue vraiment bien ficelé. Un tome choquant, qui sort du lot, et qui… wow j’en reste sans voix ! Malheureusement, ce tome présage une suite plus sombre, j’ai presque peur de m’y mettre.

« Queen Betsy, Tome 7 : Vampire et Indigne », MaryJanice Davidson

queen-betsy,-tome-7---vampire-et-indigne-1866282À la suite de la mort de son père et de sa belle-mère, Betsy Sinclair (née Taylor) est devenue – avec son mari Eric – la tutrice légale de son petit frère. Deux vampires, parents d’un enfant tout à fait humain, ça promet ! Pourtant, Betsy se sent prête à relever le défi. Le seul problème, c’est que ses nouveaux pouvoirs mettent les gens mal à l’aise. Et comme si ça ne suffisait pas, elle se retrouve hantée par le fantôme de sa belle-mère, encore plus têtue et agaçante que lorsqu’elle était vivante.

Comme précisé dans le tome 6, le tome 7 prend un nouveau tournant et propose une intrigue vampirique plus classique, c’est-à-dire une intrigue se rapprochant davantage de ce dont on a l’habitude de voir dans les séries bit/lit classique, c’est-à-dire : une intrigue policière, de la politique vampire, des drames, etc. etc…

Ce tournant fait que la série Queen Betsy s’éloigne du petit bonbon sucré que j’ai en guise de lecture, pour devenir un peu plus sombre. Mais cela ne veut pas dire que c’est pas bien, au contraire je pense qu’elle séduira davantage les fans de bit lit conventionnel, bien que le coté chick lit est toujours présent (ouf !).

Dans ce tome, nous avons donc affaire à une enquête de Nick, inspecteur et petit ami de Jessica, le Robin de Batman, le docteur Watson de Sherlock Holmes, le chocolat du fondant au chocolat, bref : l’acolyte de Betsy. Ceci est pour la partie enquête. Sinon, les monstres (vampires sauvages) font aussi leur apparition, et cherchent à venger le fait que Betsy ne s’est pas occupé d’eux. Ceci est pour la partie politique vampirique.

Dans un cas comme dans l’autre, je n’ai pas trouvé l’intrigue transcendante. Après tout, pauvre Betsy, elle n’a rien fait pour mériter ces tuiles qui lui tombent sur la tête. Elle est maladroite certes… mais de là à lui en vouloir autant ? Dans ce tome, l’inspecteur Nick révèle une nouvelle facette : Exit le charmant inspecteur fou de Jessica, voici l’inspecteur détestable qui est prêt à tout pour faire avancer sa carrière, sans compter que bah… il exècre les vampires. TOUS les vampires. Franchement, il m’a vraiment saoulé.

Un tome en dessous des précédentes, sans doute parce que moins rose à mon gout, mais tout de même plaisant à lire.

« Queen Betsy, Tome 6 : Vampire et Flippée « , MaryJanice Davidson

51jFVhe5geLAvec son mariage qui approche à grands pas, Betsy est complètement surchargée. Heureusement, Betsy n’est pas du genre à perdre son sang-froid. Mais quand Sinclair, son fiancé, disparaît en même temps que ses amis et ses proches, Betsy se met à paniquer. Seule, inquiète pour les gens qu’elle aime, elle ne peut faire confiance à personne pour les retrouver et découvrir qui est derrière tout ça. Et elle ignore encore que son enquête va changer la face du monde des vampires…

La lecture du tome 6 a été un vrai régal, il s’agit, je pense, d’un des meilleurs tomes (ou du meilleur, j’hésite avec le très bon tome 2 aussi). Il faut dire que même si la série est bien, les tomes précédents (les  4 et 5 donc), ont été un poil en dessous. Du coup, j’avais un peu peur que la série perde en attrait, et se ternisse. D’autant plus que cette fois-ci, l’auteur à prit quelques pages pour nous parler de ce tome, en introduction, en mode « Tout ce que j’ai écrit dans les tomes précédents étaient pour aboutir à ce tome, alors attendez-vous à du lourd ». C’est typiquement le genre de truc que je n’aime pas, parce qu’on est toujours déçu à la fin, à force de placer trop d’espoir. J’ai donc commencé sans trop d’attente, en mode « lecture fun est légère » comme MaryJanice Davidson sait le faire, or il y a dans ce tome une intrigue. Une vrai de vraie, à la sauce bit-lit.

Et oui, il se trouve que l’entourage de notre Reine ne cesse de diminuer : entre maladies, disparitions, décès, difficile de dire que tout se passe bien, surtout à deux semaines de son mariage avec Sinclair, surtout lorsque celui-ci s’éclipse sans un mot, lui aussi. Le tome se concentre sur l’enquête de la reine sur ces disparitions, est-ce parce qu’elle est insupportable (comme d’hab), ou est-ce parce que… quelqu’un se prend à son entourage ? Mystère et boule de gomme…

Je ne vous dis rien, mais en tout cas il est vrai que la série penchait un peu trop dans le chick lit ces derniers temps et pas assez dans la bit-lit, mais la chose est remédiée avec ce tome. Apparemment c’est la fin d’un cycle, après ce tome une nouvelle ère débutera, je me demande comment car pour moi car je n’ai pas l’impression que ce tome se fini spécialement une intrigue qui courrait sur plusieurs tomes.

 

Vous êtes cordialement invités au mariage de
Elisabeth Anne Taylor
et
Sinclair
607 Summit Avenue
A minuit
Le 4 juillet 2007
RSVP avant le 25 juin. Ne faites pas comme ces crétins qui ne répondent pas et se pointent avec trois personnes. Non mais c’est vrai, quoi!

« Queen Betsy, Tome 5 : Vampire et Casée », MaryJanice Davidson

71nThnHXBXLBetsy a des problèmes par-dessus la tête. Pour commencer, elle va fêter son anniversaire : trente ans + un an de sa vie après la mort. En plus de l organisation du mariage, elle a pris la décision d arrêter de boire du sang, sans consulter son fiancé, Éric Sinclair, le roi des vampires en personne… En d’autres termes, elle n a vraiment pas la tête à recevoir des visiteurs, même s il s agit de puissants vampires européens qui se sont enfin résolus à lui présenter leurs respects.

Ce nouveau tome ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, mais j’en retiens une lecture facile, légère, et divertissante.

Cependant rien de nouveau à l’est : Toujours dans ses préparatifs de mariage, avec toujours si peu d’implication de la part de son fiancé, toujours de la politique vampirique, avec des vampires ne respectant Betty que très peu.

Cependant une petite nouveauté, c’est la question de la transformation de vampire en humain : Parfois, la vie fait que nous souhaitons ardemment transformer ses proches (conjoint, amis sur le point de mourir), mais difficile de franchir le pas à cause de toutes les contraintes, comme le fait que tout nouveau-né nait avec la frénésie du sang, pendant au moins les dix première années, et surtout la transformation n’est pas garantie : on peut très bien saigner à sang sa cible, et cela est plus problématique. Et puis… la cible est-elle consentante ? C’est ce point que j’ai beaucoup aimé dans ce livre.

Si Sinclair me parait un peu antipathique, ce n’est pas le cas avec notre chère Betsy qui s’est mise en tête d’écrire une newsletter du type « courrier des lecteurs », elle me fait trop rire puisque premier numéro oblige, elle est un peu obligée d’inventer ses questions. Et puis toujours dans sa quête de la reine normale, elle autorise un de ses proches à écrire une biographie, mais ce proche ne lui dit pas qu’elle sera publiée, shocked 😮 !

Plus je lis la saga, plus je trouve qu’elle ressemble à la série Journal d’une Princesse, les vampires en plus. Etant donné que c’est ma série préférée (j’ai grandi avec !), je ne peux que m’en réjouir ♥

Un tome très plaisant donc, qui nous amène doucement vers surement vers… le mariage de Betty !

 

« Queen Betsy, Tome 4 : Vampire et Irrécupérable », MaryJanice Davidson

Betsy Taylor, la reine des vampires, est en pleine préparation de son mariage de rêve avec le superbe Eric Sinclair. Alors, hors de question que des histoires de mort se mettent en travers de son chemin ! Malheureusement, des fantômes la harcèlent pour qu’elle leur fasse justice et un tueur en série se balade dans la nature. Ses victimes, grandes et blondes, lui ressemblent étrangement. À mi-chemin entre Confession d’une accro du shopping et Le Diable s’habille en Prada.

Un tome moins bon que les précédents, je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas vraiment réussi à me plonger dans cette nouvelle lecture. Peut-être parce que l’intrigue est moins bien présentée ? En effet, on ne sait pas trop ou veut en venir l’auteur concernant son histoire de fantôme, ou en tout cas dans la première partie du livre, on est un peu dubitatif. De plus, je ne suis pas un grand fan de ces fantômes, à part être agaçants, j’ai pas encore trouvé un autre adjectif pour les nommer.

De plus, avec ses devoirs de reine, elle décide de prendre George sous son aile, et pour le moment c’est pas le truc qui m’intéresse le plus, j’avoue. Qu’est-ce que j’ne ai à faire qu’un vampire sauvage sache faire du tricot ???

Heureusement que sa vie personnelle est plus palpitante, l’histoire ici est qu’elle est grande sœur, mais que… ses parents ne lui ont pas dit ! Pour une fille qui ne peut plus procréer, elle compense en jouant la grande sœur, c’est troooop mignon !

Un tome un peu la pour meubler, on a quelques axes sur le futur de sa vie, mais … rien de palpitant. J’ai quand j’ai trouvé la lecture facile et fluide, mais ce tome ne restera pas dans les annales ☹

« Queen Betsy, Tome 3 : Vampire et Complexée », MaryJanice Davidson

Elle voulait se faire apprécier de sa belle famille Elle découvre que Satan est son beau-père ! La série de bit-lit pour toutes celles qui dévorent de la chick-lit !
La vie d’une reine des vampires est loin d’être si excitante
que prévu pour Betsy : elle n’a plus le temps pour s’acheter des chaussures et peut faire une croix sur ses smoothies à la fraise.
Mais elle n’est pas au bout de ses surprises! Voilà que la grossesse de sa méchante belle-mère lui fait découvrir l’existence d’une demi-soeur cachée. Âgée de vingt ans, elle n’est autre que la fille de Satan, destinée à conquérir le monde. Rien que ça !

Alors que nous pensions que Betsy était capable de sortir les crocs qu’en cas de période de solde et si jamais quelqu’un avec des vues sur SES futures Louboutin, il s’avère que non. Comment se fait-il qu’elle soit aussi peste ? A cause de cela, elle perd la confiance de tous ses amis : Jessica, Marc, et même du ténébreux Sinclair. Aurait-elle lu le Livre des Morts, dont on dit qu’il rend fou tous ceux qui le lisent ? Et puis, qu’est-ce qu’il a de si intéressant ce fichu livre ?

Encore un nouveau tome haut en couleurs, ce tome est, bien que super, pas à la hauteur du précédent. Moins de trucs drôles, puisque le sujet n’est pas la futilité du personnage de Betsy, puisqu’après avoir commis un acte atroce dicté par la folie, Betsy doit se racheter. Tout le monde lui tourne le dos (à raison), mais Betsy sans sa team n’est plus la même.

En parallèle, la vampire découvre qu’elle a une belle sœur qui serait vouée à faire régner l’enfer sur terre. Bien qu’elle soit vampire, cela ne souhaite pas dire que Betsy cautionne le côté obscur de la force. Elle se met donc en tête de retrouver cette fille du Diable et de s’assurer que la prophétie ne se réalise pas. Un peu comme Betsy au début, je n’ai absolument pas accroché à la venue de ce nouveau personnage. Pas crédible pour un sou, je l’ai trouvée très ennuyeuse. J’espère que les prochains tomes me feront changer d’avis et que j’aimerais le nouveau personnage autant que notre reine des vampires, mais pour le moment je suis bien sceptique.

Vous l’aurez compris, ce tome, bien que lue d’une traite tant j’aime cette série, m’a moins convaincu que les précédentes.