« Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão », Martha Batalha

_visd_0001JPG0BOZIL’histoire d’Euridice Gusmao, ça pourrait être la vôtre, ou la mienne. Celle de toutes les femmes à qui on explique qu’elles ne doivent pas trop penser. Et qui choisissent de faire autrement. 
« Responsable de l’augmentation de 100 % du noyau familial en moins de deux ans, Euridice décida de se désinvestir de l’aspect physique de ses devoirs matrimoniaux. Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu’elle accumula. C’est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent – Ne me touche plus jamais. Euridice faisait durer le café du matin jusqu’au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu’au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu’au souper de neuf heures. Euridice gagna trois mentons. Constatant qu’elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s’approcherait plus d’elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain »

Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão, ou plutôt le récit des ambitions tués dans l’œuf de toute une génération de Latina dans les années 50.
Nous suivons les aventures d’Euridice, une femme talentueuse et vive d’esprit dont la fugue de sa sœur Guisma, pour une histoire d’amour, va tuer toutes ses ambitions, la faisant passer d’une adolescente pleine d’ambitions en prototype de femme terne et ennuyeuse, afin de sur-compenser les folies de sa sœur. Cependant, elle aura beau refréner sa nature profonde, ses éclairs de génie referont surface de temps à autre.

Il faut savoir que ni la couverture, ni le résumé, ni le titre n’est à mon sens approprié pour ce roman, tout cela donnant une image erronée à cette histoire qui pour ma part m’a fait penser à un roman feel good.

Or de feel good il ne reste pas grand-chose, et je dois avouer avec eu du mal à classifier ce roman. D’humour, il est très discret, l’auteur pratiquant avec délice l’absurde, j’ai adoré sa plume.
Je ne sais pas s’il faudrait classer davantage dans drame, puisque les tranches de vie de tous les protagonistes sont tristes à en mourir. Tant d’ambitions tués, de désillusions sur un destin hors du commun qui ne résisteront pas à la « vraie » vie, de personnages frustré, revanchards, et médisants.

J’ai énormément de mal à faire cet article car l’histoire n’était pas celle que j’ai imaginée. Le début ne rend pas justice à l’histoire, et la fin non plus, car expéditive et incompréhensible, et le titre incompréhensible, car le titre portugais est mille fois plus approprié que sa traduction française.

L’histoire n’en est pas mauvaise, mais le mauvais packaging et la fin expéditive fait que l’histoire, bien que lue d’une traite et d’une délicieuse absurdité, passe de peu de la note « Très Bien ».

Publicités

Bilan livresque 2017

Hello à tous,

pour commencer bonne année et meilleurs vœux !

L’année 2017 a été assez prolifique en terme de lecture avec 71 livres, malgré une grosse baisse en décembre 2017, qui va à mon avis se prolonger aussi début année 2018.

Une année placée sous le signe des sagas, puisque mon premier livre lu en 2017 est

Et le dernier est

  • Calendar Girl, tome 12 : Décembre, de Audrey Carlan (Non chroniqué).

J’ai l’habitude de faire un classement de mes tops de l’année, mais pour cette année c’est compliqué, aucun livre ne s’est vraiment détaché d’un autre, pas de coup de cœur donc :(, puisque je n’ai quasiment lu que des séries de livres et pas de one shot mémorable.

Par contre trois séries de livre se sont détachés, et je me fais un plaisir de les mettre en lumière

Mes 3 sagas de l’année 2017, par ordre de préférences :

1102-betsy1

 Queen Betsy, MaryJanice Davidson

Déjà que votre vie est un échec, comment le prendre lorsque même votre mort est un échec? Betsy,  shoppeuse mais loseuse de l’extrême  se fait percuter par une voiture, et alors que la violence de l’impact devrait la tuer à tout jamais, celles-ci revient en mort vivante pour … bah en faite on sait pas pourquoi.

Une saga drôle à l’extrême, melant bit lit et chick lit.

mauivaise prise

« Mauvaise prise », Eoin Colfer

Que faire quand vous aspirez à une vie tranquille, mais que vous attirez les emmerdes? Suivez les aventures de Daniel McEvoy, militaire irlandais qui entre deux meurtres batifole avec sa cinglée de copine qui le prend pour son ex petit ami (oui, celui qui a dit qu’il allait chercher des clopes et qui n’est jamais revenu).

Une série en 2 tomes, mêlant arme à feu et humour !

41HsFuylQmL._SX311_BO1,204,203,200_

« Les mille et une vies de Billy Milligan », Daniel Keyes

Découvrez Daniel, 23 personnes en 1, qui se retrouve en prison pour le viol de plusieurs filles. Que faire quand une de vos personnalités fout la merde alors que les autres se tiennent à carreau?

Histoire en 2 tome, de l’histoire vrai de Billy Milligan. Pas drôle pour un sous, tragique pour pas mal de personnes, et haletant pour tout le monde .