« In God we trust » Winshluss

album-cover-large-20361Après s’être attaché à déconstruire Pinocchio, Winshluss s’attaque au livre de contes et de légendes le plus lu au monde : la Bible. Un narrateur extérieur, Saint Franky (Saint François d’Assise), guide le lecteur, en portant une vision particulièrement acerbe, à travers les différents épisodes marquants de l’Ancien et du Nouveau Testament. Tout comme Pinocchio investissait les multiples parties de l’âme humaine, In God We Trust s’attelle à envelopper la Bible de plusieurs auras. Allant de la parodie du comic book (God vs Superman) à la tragédie (sic) adultérine et les difficultés que peut traverser une famille monoparentale, en passant par une étude sur la disparition des dinosaures, la densité du livre ne laissera au lecteur aucun répit. Ponctuées d’anecdotes inédites, les fabuleuses aventures de Dieu narrées par Winshluss nous en apprendront plus sur ce mystérieux personnage.

Je ne suis ni une fan des BD, ni une fan des religions, mais force est de constater que Winshluss a su me séduire avec sa bande dessiné « In God we trust« . Cette BD narre de manière très originales des scènes de vie de ses plus grands personnages: Dieu, Jésus, Marie, Moïse, Adam et Eve… ainsi que des personnages actuels et de notre pop culture actuelle: Jean Paul 2, Clark Kent… Winshluss s’y connait en religion et cela se voit, et il y dépeint une version bien personnelle de la religion : pas très positive.

Personnellement, j’y vois une critique négative de la religion chrétienne, émaillée de scandale tel que la pédophilie, les sectes exploitent la solitude moderne pour manipuler les gens, et peut être un business autour de la religion. A coté on a des personnages qui ne sont pas non plus à leur avantage: Dieu qui n’a jamais été satisfait de son Œuvre, qui fait la fiesta avec son pote l’Ange Gabriel, Jésus un être simplet qui a soif de reconnaissance, Adam et Eve protagoniste des films porno de Lucifer…

Si le thème de l’histoire n’est pas des plus ambitieux et originale, il n’empêche que la sauce prend chez moi: L’humour est dévastateur, des rires à la pelles, un détail dans les dessins bourrés d’éléments comique, et ce que j’attendais de cette BD, de l’humour dérageant. Les illustrations sont magnifique, j’ai vraiment adoré le style du dessinateurs, multipliant les pains les styles, mais toujours très joli (j’ai jamais aimé les BD car je ne suis pas fan de l’esthétique, mon style se trouvant davantage dans les mangas), avec l’amour du détail et de la fioriture.

En résumé, si vous n’avez pas peur de voir déconstruite l’histoire de la Bible, foncez car il est très drôle! De mon coté, je suis très contente de découvrir cet auteur, que je vais suivre de très près!

ungenreparmoisjanvier
Lu dans le cadre du Challenge un genre par mois
Publicités