« Agent Secret », Danielle Steel

9782258134966Brillant agent secret, Marshall Everett a réussi à infiltrer un cartel de drogue en Amérique du Sud. Quand son identité est révélée, il doit rentrer précipitamment aux États-Unis et perd tous ceux qu’il aimait.
Ariana Gregory renonce à une vie palpitante à New York pour accompagner son père, nommé diplomate en Argentine. Son destin est totalement bouleversé le jour où elle se fait kidnapper.
Un an plus tard, libre mais encore traumatisée, Ariana débarque à Paris où elle croise sans le savoir le chemin de Marshall. Attiré par la jeune femme, il remarque qu’elle est suivie. Aussitôt, ses réflexes d’agent secret prennent le dessus et il la sauve de justesse. Ensemble, ils s’engagent dans une course effrénée pour leur survie.

Auteure reconnue et apprécié par le monde, il me semblait dommage de passer à côté de ses livres. C’est chose arrangée avec la lecture du dernier livre de Danielle Steel, Agent Secret, qui prend place dans le monde, dont Paris.

Deux américains au cœur brisés, au mental fissuré, suite à leur passé : l’un d’agent secret qui suite à une mission perd la femme de sa vie et son enfant, l’autre, kidnappé par un révolutionnaire dont elle tombe enceinte, et qui perd l’enfant lors de sa libération.
Deux âmes qui cherchent se à reconstruire dans notre belle Capital, et dont le chemin se croise lors d’une balade avec leur chien respectif…

Je pensais que la lecture de ce roman allait être assez difficile, dans le sens ou ce n’est pas tout à fait le genre de livre que je lis habituellement : Les romances sans paranormal, ni fille qui se plaint h24 (comprenez les chick lit) ? Très peu pour moi ! Mais à cause d’une lecture commune avec une amie, j’ai décidé de sauter le pas…

Alors il faut savoir que le livre ne révolutionne pas le genre, et puis ce style d’auteur, nous en avons pléthore dans l’hexagone : appelez-les les Marc Levy, Guillaume Musso, … les histoires made in France d’individus au destin tragique alors que tout leur souriait, nous en avons légion ici aussi.

Pourtant j’ai tout de même aimé cette lecture, quoiqu’assez classique, car elle mélange plusieurs genres : le genre espionnage qui prend une grande partie du livre, et le genre romance, puisque c’est un peu le style de prédilection de l’auteur.

Un bon roman de gare qui se lit facilement, avec du suspense et de l’intrigue. Sans dire que c’est un roman qui va me marquer, je trouve que le dernier roman de l’auteure est tout de même très bien fait, et je vous le conseille !

Publicités