« 13 Raisons – 13 reasons why », Jay Asher

Si tu entends ce message, il est déjà trop tard. Une nouvelle édition du best-seller international de Jay Asher, avec des photos exclusives du tournage de la série événement NETFLIX. Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer… A partir de 13 ans

Il y a assez peu de livre dédié aux lycéens que je supporte, la faute à un traitement trop superficiel, trop enfantin, et trop caricatural de la condition du lycéen. Lorsque la série est sortie, j’ai regardé l’épisode 1, et puis j’ai arrêté : les lycéens ne m’intéressent vraiment pas. Cédant quelques semaines plus tard, nous parlions de suicide, de dépression… suite au visionnage de l’intégralité de la saison.

Mais qu’avait ce récit de si spécial pour provoquer ceci à ses spectateurs ? 13 reasons why avait suscité mon intérêt. A défaut de regarder la série (me taper 13*60 minutes ? Non merci !), j’ai décidé de me tourner vers le livre.

Il faut savoir, pour le peu que j’ai regardé, j’ai trouvé la série très fidèle au livre. Mais il y avait quelque chose qui, contrairement à la série, me tenait scotché au livre. Était-ce la fluidité du livre, très bien écrit, qui faisait que la lecture était addictive ? Était-ce la profondeur du récit qui, en peu de mot, arrivait à faire passer tant d’émotions (la douleur, le regret, la tristesse, le désespoir…) ?

J’ai donc beaucoup aimé ce roman, avec des personnages pas trop « chiant ». On est loin du héros populaire qui va martyriser plus faible que soi ou du loser de la classe. Au contraire, Clay est un garçon normal. Une personne appréciée par sa classe, qui est bienveillant avec tout le monde, qui a ses croyances, ses coups de cœur, ses amis… Hannah elle, est une personne qui semblait bien, mais qui suite à un passé difficile (elle semble avoir déjà été victime de persécution dans son ancien lycée) va vivre sa nouvelle rentrée de manière… très difficile.

Ce roman est passe donc pas loin du coup de cœur, que je conseille à tout le monde, et qui nous rappelle à quel point les jeunes peuvent être cruel, et que le harcèlement scolaire n’est pas un sujet futile, mais qu’il peut être lourd de conséquence.

 

Lu dans le cadre du challenge.

Le Mystery Tiki

 

Publicités