« Adoptez la slow cosmétique » Julien Kaibeck

couverture-Adoptez-la-slow-cosmétique-2012Crèmes de jour, de nuit, soins antirides miracles, shampooings aux mille vertus, gels douche relaxants… Avons-nous vraiment besoin de tous ces produits ? On sait déjà qu’ils font souffrir notre portefeuille et la planète… Ne devrait-on pas les consommer avec plus de discernement ? La solution ? La slow cosmétique. Le principe : on revient à l’essentiel et on essaye le fait-maison ! Découvrez dans ce livre : – Un point clair sur les cosmétiques conventionnels : pourquoi n’avons-nous pas besoin d’eux ? Comment décoder les étiquettes et échapper aux abus du marketing ? – Ce qu’apporte la slow cosmétique : une attitude économique et écologique pour consommer la beauté autrement et prendre soin de nous plus simplement . – Des fiches pratiques pour prendre enfin les bonnes habitudes et pour savoir ce qui est slow et ce qui ne l’est pas. – Des astuces toutes simples et des recettes de cosmétiques faciles : nettoyer, hydrater, soigner, maquiller… on peut tout faire soi-même !

Depuis que j’ai un pouvoir d’achat, il m’arrive de dépenser des sommes extravagantes pour des soins soit disant révolutionnaire mais qui n’ont aucun effet supplémentaires au  pov’ soin de supermarché à trois euros. J’ai du coup décidé de consommer plus intelligemment, dans l’optique de n’avoir que le meilleur pour ma peau, tout en réduisant mes dépenses.

Le retour au naturel que j’ai décidé pour ma peau est censé faire en sorte que je réduise mes dépenses, mais ce n’est absolument pas le cas, car j’en suis à  la phase test, et il faut avouer que le secteur de la cosmétique naturelle est un secteur avec beaucoup marketing et de pousse achat, chose que je ne suis pas en train de critiquer mais que Julien Kaibeck, le pape de la slow cosmétique devrait un peu plus intégrer. Je en suis pas en train de critiquer le fond de son discours mais plutôt sa forme, ce livre a été tout le long écrit avec un ton moralisateur sur les méchantes firmes multinationales qui ne pensent qu’au profit… sous entendant ce que ce n’est pas le cas dans les entreprises « slow ». Il suffit de cliquer sur le très connu aroma zone pour se retrouver avec des paniers aux sommes indécentes, car leurs recettes sont tous très très compliqués avec besoin de beaucoup d’ingrédient… c’est normal, c’est leur métier.

Concernant le fond, j’avoue que c’est une mine d’or concernant le sujet. La cosmétique au naturelle implique beaucoup de tambouille, donc beaucoup d’informations que j’ai du glaner sur le net mais qui sont souvent approximative, ou qui ne marchent pas sur tout le monde, chaque peau ayant ses propres spécificités. Avec ce livre, Julien met fin à tous les doutes que j’ai pu avoir (mettre la crème avant le sérum ou l’inverse? peut t-on s’hydrater avec une huile? Etc), et donne des recettes à chaque type de peau accompagnés de conseils, et qui demandent très peu d’ingrédients, ou toujours les mêmes, ce qui fait que l’on peut faire de réels économies si on ne se lance pas tête baissé dans la slow cosmétique en se basant sur les recettes du site aroma-zone.

En résumé c’est un must have à avoir si vous souhaitez débuter dans la slow cosmétique, car l’auteur explique tout de A à Z, sur comment est fait la peau à comment l’hydrater et la nettoyer. Et j’apprécie son discours sur la simplicité: si nous souhaitons faire nos propres soins personnalisés, nous n’avons pas besoins de dépenser des sommes folles comme nous poussent aroma zone et mycosmetik. Parfois, la simplicité prévaut, et c’est son discours sur toute la ligne, discours que j’apprécie, et qui permettra aux nouveaux et nouvelles de se lancer sans trop dépenser.

Publicités