« J’achète moins, je vis mieux, c’est parti », Ombeline Hoor

achete moins vis mieux parti couv.inddÀ chaque passage en caisse, votez pour le monde de demain !
Le micro-ondes est-il devenu l’allié de vos soirées ? Votre maison se trouve-t-elle assiégée de vestiges de votre vie passée ? Vos étagères croulent-elles sous le poids de cosmétiques bon marché, de médicaments ou de produits d’entretien ? Et votre dressing… Peut-on encore y glisser ne serait-ce qu’une paire de chaussettes ?
STOP ! Et s’il suffisait de peu pour mieux consommer ? En quelques gestes, découvrez comment préserver votre santé et épargner votre porte-monnaie, tout en oeuvrant pour le monde de demain ! Vos choix influencent votre environnement et replacent le plaisir au coeur de votre quotidien… Cet ouvrage vous dévoile les bienfaits de l’alimentation-santé et vous invite à la consommation responsable. Désencombrez votre maison, apprenez à décrypter les étiquettes, à fabriquer vos produits… Tentant, non ? C’EST PARTI !

Un livre pour les néophytes, parlant de consommation dans notre société du toujours plus, à qualité et prix moindre. Ce livre parle de notre rôle de consommateur, qui a un impact (même minime) sur notre entourage. Finalement, cela reviendrait à faire de notre consommation un acte militant.

L’auteure part du principe simple que lorsqu’on achète quelque chose, c’est pour encourager le système derrière cet achat. Ainsi, si on achète en hypermarché un pack en promo, cela revient à encourager l’hypermarché à proposer davantage de pack en promo. Si on achète chez un commerçant local, cela vient à encourager le commerçant local. Dans ce cas, naturellement on devrait se tourner vers le petit commerçant, non ?

Mais il y a encore d’autres facteurs, qui est le locavorisme, le biologique, le naturel, qui … font grimper naturellement le coût de nos achats. Dans ce cas c’est simple, l’auteure propose de consommer moins, mais mieux.

Si je n’ai pas appris grand-chose dans ce roman à part ressusciter des salades pas fraîches (les tremper dans de l’eau pendant un temps), j’ai tout de même apprécié ce livre qui est un condensé selon moi du livre de Marie Kondo « La magie du rangement », de Julien Kaibeck « Adoptez la slow cosmétique », et de Béa Johnson « Zéro Déchet » (critique à venir), dans un ton très bienveillant. Seulement, si vous avez lu l’un de ces trois livres, c’est que vous avez déjà fait la démarche de vous sensibiliser, dans ce cas-là ce livre est un superflu : il n’invente en rien la roue.

Publicités