« Marche ou crève », Stephen King

51bYSZNyfPL._SX210_Garraty, un jeune adolescent natif du Maine, va concourir pour « La Longue Marche », une compétition qui compte cent participants. Cet événement est très attendu. Il sera retransmis à la télévision, suivi par des milliers de personnes. Mais ce n’est pas une marche comme les autres, plutôt un jeu sans foi ni loi…Garraty a tout intérêt à gagner. Le contraire pourrait lui coûter cher. Très cher…

Second livre de Stephen King que je lis, Marche ou Crève est un « thriller psychologique » pour adolescent. Même si j’ai bien senti le côté adolescent de la chose, j’ai tout de même apprécié cette lecture.

Télé réalité avant l’heure, chaque année, cent adolescents de moins de 18 ans participent à la grande marche, ou le principe est de marcher sans fin, ou de mourir. Le dernier à tenir debout gagne un prix: le fait de pouvoir demander ce qu’il veut. Cet événement est attendu par tous les américains, qui assistent sur le bord de la route à cette longue marche, tout en pariant sur le vainqueur (ou plutôt le survivant).

Comme dans beaucoup d’épreuves, les liens se tissent, mais pour certains l’absence de lien est ce qui permet de tenir: comment se supporter lorsqu’il faudra abandonner ce qui sera son ami dans cette infernale marche pour continuer? Au final, le chacun pour soi prime dans cette épreuve.

Le début a été à mon sens assez éprouvant, beaucoup trop de personnages à retenir, pour un départ assez lent. Le roman commence à être intéressant lorsque les participants se rendent compte dans quel incroyable pétrin il se sont engagés. Comment peut on demander à des gosses de moins de 18 ans de s’engager dans cette aventure mortelle ? Est ce que ça vaut vraiment le coup ?

Mais pire, après avoir vu décimé ses compagnons de route, avoir à supporter la fatigue, la faim, et l’absence de sommeil, comment supporter de voir tous ces spectateurs ivre de sang, de mort, de spectacle sordide ? Comment garder la foi en l’humanité ? Et pour le vainqueur, comment retourner à une vie normale après avoir vécu toutes ces épreuves ?

Un livre à conseiller aux adolescents à mon avis, car bien que j’ai aimé cette lecture, je trouve que l’auteur n’approfondit pas suffisamment le côté psychologique de la chose, puisque on n’entre pas assez en profondeur dans les personnages, aucune personne ne m’a parut plus sympathique qu’un autre.

Publicités

« Fin de ronde », Stephen King

1507-1Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau. Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi…

 —

Cela faisait longtemps que j’avais pour projet de lire un livre de Stephen King en entier. En entier car, j’ai beaucoup de mal avec le genre horreur, car justement… ça me faisait peur. Quoi de plus naturel donc, que de prendre son dernier livre paru pour débuter avec l’auteur en question ?

Ne faites surtout pas comme moi, renseignez-vous car ce livre n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Premièrement, il s’agit d’un livre d’enquête. Rien de bien transcendant / flippant, comme je voulais avoir. Ensuite, il s’agit d’une saga, bien que ce ne soit pas indiqué en police en gros sur la page de couverture. Ceci explique pourquoi j’ai débuté ce livre sans savoir qu’il s’agissait du troisième opus des enquêtes du policier à la retraite Hodge…

Point positif, il n’est pas nécessaire de lire les tomes précédents pour s’y retrouver. L’auteur explique de manière limpide qui est le gentil et qui est le méchant. Si vous aimez les livres d’enquête, ce livre peut donc vous convenir.

Cependant la lecture pour moi a été plutôt laborieuse, puisque je ne m’attendais pas du tout à ce qui serait finalement la véritable intrigue.

  1. Je pensais que l’histoire ne serait pas à propos d’un psychopathe qui arrive à manipuler des personnes, mais plutôt l’histoire d’un médecin fou qui fait des expérimentations douloureuses et dangereuses sur de pauvres patients qui n’ont rien demandé.
  2. Connaissant Stephen King, j’espérais vraiment que cette lecture allait m’effrayer, puisque je m’étais fixé comme défi de finir un livre d’horreur.
  3. Je n’aime pas du tout les livres d’enquête. Ce n’est vraiment pas mon truc. Je n’arrive pas du tout à rester intéressé par un livre d’enquête, puisque j’en ai déjà lu pas mal, et que je suis arrivé à un stade où tous les livres d’enquêtes se ressemblent pour moi. Je suis d’avantage axée roman noir que polar.

Vous l’aurez compris, je suis du genre à lire des livres un peu au pif dans l’espoir de trouver une bonne découverte, mais pour le coup ma tentative a totalement échoué, puisque je ne suis pas tout à fait la cible visée. Une lecture laborieuse pour moi, mais je ne peux m’empêcher de donner un bon point à l’auteur : Il sait plutôt bien construire ses intrigues.